Des aventuriers s’élancent dans la traversée de l’Océan Indien à la rame et choisissent le système vidéo Mediaman-Assistant


En juin 2018, quatre britanniques ont prévu de devenir

  • l’équipage le plus rapide à traverser à la rame l’Océan Indien,
  • conduire des recherches sur la maladie de Parkinson,
  • et lever plus de £200,000 en donation pour alimenter cette même recherche.

Le projet ambitieux et humaniste Row The Indian Ocean repose sur le sponsoring et doit communiquer avec les réseaux sociaux tout au long du périple, à raison de plusieurs minutes de direct et de clips vidéos.

« La société qui devait nous équiper notre bateau à rame avec leur solution vidéo a fait faillite, en emportant notre matériel », raconte le skipper Billy Taylor.

« Grâce à son logiciel MediaMan-Assistant et son assistance technique, Bepeho nous a sorti de l’impasse.

Pour nos besoins spécifiques, nous avons fait développer des fonctionnalité supplémentaires.  »

 » Bepeho est très fière d’avoir été choisie et associée à ce projet, continue Patrice Rosay, le fondateur de Bepeho.

L’ambition de ce projet nous a plus tout de suite.

Il a fallu être très réactifs et à leur écoute et nous leurs avons proposé le plus simple et le plus efficace possible à installer et utiliser.

Ce sera suffisamment galère pour eux ces prochains mois.

Course au large : incluez Mediaman-Assistant dans votre dossier de sponsoring pour engager vos sponsors

Pour un sponsor, une stratégie de com’ autour d’un projet de course au large est réussie quand il atteint son retour sur investissement avant le départ.

Mediaman-Assistant a été spécialement conçu pour soulager le marin du poids de la com’ en capturant, conservant et indexant automatiquement les meilleurs moments d’une navigation sur les bateaux de course au large.

Mediaman-Assistant permet ainsi :

  • Avant le départ,
    • de débriefer à chaud les entrainements ou les courses,
    • d’initier l’engouement sur les resaux sociaux,
    • de partager les moments d’une journée en mer sur un bateau de course avec les sponsors et affiliés.
  • Pendant le départ,
    • De diffuser en direct l’activité du sur le bateau sur les réseaux sociaux avec la qualité attendue par les chaines de télévision.
  • Pendant la course,
    • de produire des vidéos qui seront les plus diffusées et les plus partagées,
    • assurer des directs sur les chaines de télévision et les réseaux sociaux,
    • contrôler et optimiser son budget de communication satellite,
  • Après l’arrivée, de continuer à faire rêver par la production de documentaires avec les événements archivés pendant la course.

Clickez ici pour consultez la brochure en ligne

Cliquez ici pour téléchargez une version d’évaluation

Clickez ici pour nous demander conseil


Incluez Mediaman-Assistant dans votre dossier de sponsoring.

Kito de Pavant remporte, grâce au logiciel vidéo de Bepeho, le prix Mirabaud de la meilleure vidéo de course au large, dans la catégorie « Made By Sailors ».

Kito de Pavant a reçu, lundi 27 novembre, à Aarhus, le prix de la meilleure vidéo de voile, dans la catégorie « navigateur professionnel » organisée par le Mirabau Sailing Video Award.

« I loved this clip because it is raw and full of emotion « , says Melissa Payne, Vice President, IMG. « There’s no need for words, or dramatic music to illustrate the danger and the skipper’s worst nightmare. You can feel the pain and the sheer disappointment on Kito’s face. « 

Ce prix récompense annuellement la vidéo qui « représente le mieux l’esprit de ce sport ».

Celle de Kito, réalisée et montée grâce aux outils vidéos du système MediaMan-Assistant, développé par Bepeho, retrace un moment clé de son aventure autour du monde, pendant le Vendée Globe 2016.

Ainsi, c’est Bepeho qui, en tant que partenaire technique de l’équipe de Kito de Pavant, la Team @MadeInMidi, est allée recevoir ce prix, à Aarhus, en son nom.

Pour Bepeho, ce prix représente plusieurs années de recherches et d’innovations avec toujours le même objectif : rapprocher le grand public des exploits des coureurs au large et des aventuriers en haute mer. Cette récompense nous montre que c’est aujourd’hui possible.

Vous n’allez pas le croire! MediaMan-Assistant au service de feuilletons marins

L’équipe Bastide Otio se prépare pour la Transat Jacques Vabres.

Kito de Pavant et Yannick Bestaven convoient leur bateau depuis Port Camargue vers Le Havre avec la ferme intention de raconter leur aventure sportive et humaine en images.

Mais pas question de « subir le poids de la com’ » comme s’en plaignent nombre de navigateurs de course au large.

Kito et Yannick ont donc embarqué à bord, la dernière version de MediaMan-Assistant, proposée par Bepeho.

L’équipe veut en effet prendre le contrepied des contraintes de communication et capitaliser, à l’aide de vidéos faciles à tourner et à monter, autour d’une histoire qui se construira au fur et à mesure de leurs aventures.

Le fil rouge est déjà connu : « Vous n’allez pas le croire ! ».

Difficile de trouver mieux.


Mais pas forcément facile à faire si tout n’est pas pensé, construit et outillé avant le départ.

Avec MediaMan-Assistant, Kito avait déjà maximisé l’usage des solutions matérielles et logicielles proposées par Bepeho lors de son VendéeGlobe 2016 :

  • Alors neuvième au classement, il est dans le top 5 du nombre de vues sur DailyMotion.
  • Son extraordinaire histoire de collision avec un cachalot a fait le tour du monde.

La nouvelle version de MediaMan-Assistant a pris en compte ses retours d’expériences pour être encore plus simple et efficace.

Le pilote du feuilleton :

Dans le dernier clip envoyé depuis le bateau https://www.youtube.com/embed/nWyECLusST0, il apparaît en effet qu’elle a décidé de ne plus subir.

« Un gros zodiac noir sur-motorisé se dirigeait vers nous à toute allure. J’ai d’abord pensé aux autorités maritimes puisque nous étions dans les eaux marocaines mais les deux gars à bord n’avaient pas d’uniforme ni le look. Ils n’étaient pas non plus de paisibles pêcheurs. Ils avaient plutôt la gueule patibulaire mais presque, comme disait Coluche. Ils s’arrêtèrent à portée de voix pour nous demander si nous parlions espagnol et si on avait du feu. Ben voyons !!!!

Ils m’avaient tout l’air de bandits de grand chemin capables avec leur embarcation de livrer des tonnes de drogue ou d’escroquer quelques centaines de clandestins…

Ils repartirent plein gaz vers le large… »


Bepeho participera au Forum International pour le Yachting et la Course au Large à Aarhus

Yatch racing forum 2017

Yatch racing forum 2017

Bepeho participera au Yacht Racing Forum à Aarhus le 27 et 28 Novembre.

Le Yacht Racing forum est l’évènement de référence internationale de l’économie de la course et la navigation.

Bepeho interviendra au cours de la conférence sur le theme « How can we make sailing more interesting on TV , and increase the global reach of the sport? »

 

Le système vidéo pour la course au large MediaMan-Assistant en démonstration au cœur de la Sailing Valley

Il est désormais possible d’essayer MediaMan-Assistant de BEPEHO, l’éditeur de solution vidéo 100% grand large, au cœur du Pole Course Au Large de Lorient, dans la Sailing Valley, dans les locaux de ROM-ARRANGE.

ROM-ARRANGE conçoit du matériel informatique « durci » et équipe les plus grandes écuries de course au large depuis près de 15 ans.

Dans ce milieu où l’innovation est au service de la performance, ROM-ARRANGE est une référence incontournable.

« Nous connaissons très bien nos clients », commente son gérant Benoît Marsille, « et MediaMan-Assistant est le système vidéo qui répond le mieux à leurs besoins, à savoir comment débriefer techniquement des essais en mer et comment médiatiser une course. Tout ça de façon très simple et très rapide. »

Un environnement technique complet permet d’évaluer MediaMan-Assistant, comme si on y était.

ROM-ARRANGE est amarré à la base de sous-marins de Lorient, rue d’Estienne d’Orves.

 

Bepeho est partenaire du Mirabaud Sailing Video Award

 

Le « Mirabaud Sailing Video Award » est destiné à récompenser les créateurs des meilleures vidéos de voile produites chaque année dans le monde.

Ouvert aux professionnels de l’audiovisuel, cameramen, monteurs, réalisateurs, journalistes, le concours est par ailleurs ouvert aux marins qui filment leurs exploits durant des courses.

Le prix principal, le « Mirabaud Sailing Video Award », sera attribué par un jury international. Le « Prix du public » sera déterminé par les votes du public sur Internet. Le « Prix spécial du Jury » célébrera quant à lui les meilleures vidéos filmées à bord par des marins lors de leur participation aux différentes régates de la saison.

Les vainqueurs du « Mirabaud Sailing Video Award » seront célébrés lors du Yacht Racing Forum devant les principaux acteurs du monde de la voile de compétition, marins, organisateurs de régates, villes-hôtes, classes, clubs de voile ou sponsors …

 

 

 

Bepeho s’est naturellement associé à cette initiative, en tant que partenaire technique.

Les innovations, portées par son enregistreur et son diffuseur vidéo 100% conçus pour la course au large, libèrent la main des marins du poids de la communication.

 

Les marins peuvent se concentrer sur la performance, tout en partageant leurs navigations avec leurs sponsors et un plus grand public.

Avant son abandon, Kito de Pavant qui était alors 9e au classement, cumulait un nombre total de vues le plaçant en 4e position sur Dailymotion.

Nul doute qu’il sera en lice de ce concours, et en bonne place.

 

Accord de distribution OEM des solutions Bepeho

Kara Technology www.kara.technology et BEPEHO deux startups françaises, associent leurs savoir-faire pour augmenter l’expérience des navigateurs.


Kara Technology SAS, fondée en mai 2016, a conçu et développé la solution qui simplifie la conduite des voiliers de Grande Croisière.

Kara propose une solution – Bateau connecté – permettant à tout passager de comprendre l’environnement du bateau, en gérant ses données depuis leurs mesures jusqu’à leur affichage sur une table à cartes table tactile multi utilisateurs et multi touch de nouvelle génération.

Bepeho, qui a été créée en avril de la même année, commercialise le système vidéo MediaMan-Assistant dédié à la course au large et imaginé par Kito de Pavant. Il permet aux coureurs au large de communiquer les événements exceptionnels de leurs courses. En enregistrant jour et nuit tout ce qui se passe sur son bateau et en permettant un accès instantané aux séquences les plus marquantes, le skipper partage simplement son aventure avec ses sponsors et ses followers.

C’est au BOOT – Salon Nautique de Düsseldorf – que leurs fondateurs, respectivement Ivain Bignonet et Patrice Rosay, ont rapidement perçu la dynamique que créerait une association, tant sur le domaine technique que sur le type de métier.

Dans les toutes prochaines semaines, Kara intégrera la technologie de Bepeho au sein de sa solution.

« Lorsqu’on investit dans un navire de Grande Croisière, qui est un projet de toute une vie, oublier les meilleurs souvenirs en mer serait dommage. Une solution vidéo devient aussi importante qu’un outil de routage. C’est ce qu’apportent les innovations de Bepeho, issues de la course au large. Nos utilisateurs partageront les meilleurs moments de leurs navigations, à terre et en mer, avec des solutions à la hauteur de leurs attentes » explique Ivain.

Pour Patrice, « aborder la Grande Croisière représente un challenge très excitant pour Bepeho. De nouveaux usages vont voir le jour, poussés par ces nouveaux utilisateurs, tout aussi exigeants que ceux du milieu de la course. »

Au final, c’est l’ensemble de l’industrie nautique qui en sera le grand bénéficiaire.

Preuve en est que ces deux startups partagent une vision commune, Bepeho s’embarque sur le projet du « Bateau de Demain » initié par la société Kara Technology.


Une Image Du Grand Large Fracassante

Une utilisation un peu spéciale de MediaMan-Assistant, système vidéo pour la course au large, avait été imaginée dès sa conception:

« MediaMan-Assistant doit pouvoir enregistrer la baleine qui passe à coté du navire,

  • alors que le Skipper est occupé à faire autre chose,
  • et lui permettre de retrouver et de diffuser facilement la séquence vidéo quand il en aura le temps,
  • au bénéfice du public qui découvrira le coté sauvage des océans lors d’une course au large,
  • et au bénéfice de l’image des sponsors et des organisateurs de la course ».

Kito de Pavant démontre, de manière fracassante,  que le système qu’il a co-conçu est bien le seul capable de faire ça.


« Sur le moment, comme je n’ai rien vu quand je suis sorti, je n’ai pas cherché les images, pensant qu’il n’y aurait rien à trouver » raconte Kito sur France-Inter,

« Lors de mon sauvetage par le Marion Dufresne, j’ai pensé à emporter les vidéos, mais les dernières images n’ont été analysées que plus beaucoup plus tard.

C’est avec MediaMan-Assistant que les 3 secondes d’apparition du cétacé ont été retrouvées en quelques minutes par l’équipe BEPEHO, parmi plusieurs dizaines d’heures d’enregistrement.

Les séquences suivantes montrent le professionnalisme avec lequel Kito réagit, alors qu’il se croit à plusieurs milliers de milles de toute assistance.

« Ça ne me rapportera pas le bateau, mais à présent je sais ce qui a provoqué mon naufrage ».

Courses au large en solitaire, qui seront les futurs gagnants ?

Les courses au large font partie de ces rares épreuves sportives où, comme les ultra-trails,

l’arrivée des participants est célébrée de la première à la dernière.

L’effort physique engagé par les équipages sur de très longues durées force l’admiration. « Ce qu’ils font, aucune bête ne le ferait ».

Mais quelles images gardons-nous de ces « forçats de la mer » ?

Nous n’avons que très peu d’images. Les vidéos prises par une caméra tenue à bout de bras, en gros plan et mal cadrée, racontant « comment hier les conditions étaient dures », « comment hier la course a bien failli s’arrêter à cause d’une avarie finalement réparée»…

Bref, du récit à posteriori qui engage mal l’imagination des terriens.

Pourquoi n’avons-nous que ces images?

Tout simplement parce que lorsqu’un événement intéressant se déroule sur le bateau, l’équipage est occupé à la manoeuvre.

Le Volvo-Race a bien compris les enjeux d’une meilleure narration de l’histoire pour une meilleure médiatisation. Un nouveau type d’équipier prend place sur ces courses autour du monde : le médiaman.

La diffusion du clip if you died tomorrow illustre de façon saisissante son rôle et ses enjeux.

Qu’en est-il pour les courses transatlantiques en solitaire?

Le skipper a déjà fort à faire pour piloter sont navire de 18 metres de long, à plus de 25 nœuds, et aux voiles dont la surface dépasse celle d’un terrain de tennis. Embarquer un mediaman serait contraire à la logique. La décision du CO de la Transat Backerly est une démonstration de cet imbroglio.

Comment diffuser des clips vidéo à couper le souffle, aptes à capter l’audience ?

Tous les skippers sont assistés à la navigation pour arriver en bonne place sur le podium grâce à des logiciels : route, météo et pilote automatique en 24×7

Les skipper peuvent s’équiper à présent de logiciel d’assistance à la production de vidéo, tels que Mediaman-Assistant, pour être diffusé en bonne place sur l’ensemble des canaux de diffusion : directes, reportages et enregistrements 24×7.

L’écurie qui gérera le mieux sa communication sera gagnante d’une seconde épreuve. Celle de satisfaire aux besoins des sponsors en quête d’images de courage, d’humilité, d’innovation et d’engagement.

Des images portées par la course au large.